David Saforcada pour 2017.

17 janvier 2017

La victoire de Tromelin.

Le gouvernement recule sur Tromelin et ne présentera pas au vote des députés le traité de cogestion avec l'île Maurice.

C'est une victoire pour la souveraineté mais celle-ci ne doit nous faire baisser la garde.

Que des gouvernements aient eu l'idée de négocier un tel traité en dit long sur l'esprit (anti) national qui habite certains de nos politiques. 

Aujourd'hui Tromelin a été visée, demain à qui le tour ?

Avec France Bonapartiste nous nous opposerons, toujours et encore, à toute cession d'un seul km2 du territoire national.

Posté par david saforcada à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 janvier 2017

Macron, piège à C..

"Il court, il court le furet …"

Emmanuel Macron de Berlin à Nœux-les-mines nouveau VRP de l’alliance du fric et de la presse. Toujours prêt à lacher une phrase assassine pour le Peuple. Ce peuple trop payé, ce peuple illettré et maintenant ce peuple alcoolique …Vivement qu'il vienne dans la Pyrénées nous parler du crétinisme dû au manque d'iode dans nos montagnes. Quoi que l'iode semble aussi manquer dans les salons parisiens.

Macron fils spirituel de Thiers va-t-il copier son « maitre » et faire campagne en pointant du doigt la « vile multitude » ? Cette multitude qui depuis 2012 paye la politique du conseiller de l’Elysée devenu ministre de l’économie. Les médias en ont fait le nouveau champion de 2017, mélange de Cavaignac et de Lamartine. On connait la fin de l’histoire.

Bref, il court, il court mais attention qu’il ne nous essouffle pas …

Posté par david saforcada à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

10 janvier 2017

Appel à tous les deputés, votre devoir est de garantir la souveraineté nationale !

Mesdames et Messieurs les députés,

Le mercredi 18 janvier prochain, vous serez amené à examiner un projet  de loi  "autorisant l'approbation de l'accord-cadre entre le gouvernement de la République française et le gouvernement de la République de Maurice sur la cogestion économique, scientifique et environnementale relative à l'île de Tromelin et à ses espaces maritimes environnants".

Cette co-gestion ne cache qu’un futur abandon de la souveraineté française sur cette île. Notre pays peut gérer seule la zone économique exclusive entourant Tromelin et représentant 285 000 km². D’autant plus que l’île de la Réunion est située dans la même zone géographique. Aucun  besoin d’accord de co-gestion  administrative !

D’autres accords sont possibles pour garantir la protection de l’environnement, la gestion des ressources halieutiques, l’observation des phénomènes naturels et la recherche archéologique.

Pourquoi abandonner notre patrimoine qui pourrait contenir du pétrole, du gaz et des nodules polymétalliques et constituer une manne économique qui pourrait aider notre Outre-Mer ?

L’île de Tromelin est française !

Vous avez le devoir de réaffirmer la souveraineté française sur Tromelin.

Vous avez le devoir de préserver et développer notre Outre-Mer.

Vous avez le devoir de garantir toutes opportunités économiques.

Vous avez le devoir de défendre la souveraineté nationale et la grandeur de la France en ne ratifiant pas ce projet de loi qui engendrerait d’autres revendications plus néfastes.

Les acteurs d'un vote positif, le 18 janvier 2016, seront marqués du sceau de l’infamie  comme ceux du 10 juillet 1940 ou ceux qui ont ratifié le Traité de Lisbonne.

David Saforcada, candidat à l’élection présidentielle 2017

Adeline Guibert, responsable du projet Politique Extérieure France Bonapartiste

Conseil National Bonapartiste

Tromelin c'est la France !

L'île de Tromelin et ses 280 000 km2 de ZEE sont et doivent demeurer Françaises !

Le 18 janvier prochain, l'Assemblee Nationale doit se prononcer sur un traité de "cogestion" avec l'île Maurice sans aucune contrepartie.

Ratifier ce traiter qui amputerait la France de l'équivalent de la superficie de la Métropole est inimaginable. Abandonner une telle richesse écologique et économique serait une trahison !

Avec France Bonapartiste, nous nous battons depuis des années pour le grand projet de France sur mer. J'ose espérer que le 18 janvier prochain une large majorité des députés de la Nation auront cette idée à l'esprit et qu'ils repousseront ce traité inique.

La souveraineté de la France ne se négocie pas, ne se brade pas. Elle s'assume et se défend !

Posté par david saforcada à 06:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 janvier 2017

Les propos de Vincent Peillon sont inacceptables.

M Peillon estime à propos de la Laïcité « qu’il y a eu des dérapages les dernières années » avant de dénoncer « certains » qui « veulent utiliser la laïcité contre certaines catégories de population » et de continuer « Ca a déjà été fait dans le passé, c’était il y a 40 ans (sic), les juifs à qui on mettaient des étoiles jaunes, c’est aujourd’hui un certain nombre de nos compatriotes musulmans qu’on amalgame d’ailleurs souvent avec les islamistes radicaux ».

Nous rappelons d’abord que ces exactions ne furent pas « il y a 40 ans » mais plus de 70 ans.

Nous réaffirmons que la Laïcité est un acquis profondément républicain. Il n’y a aucun lien entre celle-ci et la mise en œuvre des lois anti-juive, dont l’étoile jaune fut un avatar, par l'occupant nazi avec la complicité de l'Etat français conduit par le maréchal Pétain. Laisser à penser qu’il puisse y avoir au-delà une filiation entre la Laïcité et l'antisémitisme dont furent victimes les Citoyens de confession, de tradition ou de culture juive de France est proprement ahurissant.

Nous rappelons qu’il en est comme le Maroc, alors sous protectorat français, pays qui fut fait compagnon de la Libération, et son roi, qui eurent le courage et la dignité de s'opposer à sa mise en place dans son pays.

Nous affirmons qu’établir enfin, une comparaison entre cette tragédie et ce crime perpétrés entre 1940 et 1944 dans notre pays, et la situation des musulmans aujourd’hui en France (de confession, de tradition ou de culture) aujourd'hui en France est honteux.

A l’instar de Jean Pierre Chevènement, nous considérons que la République et la France n’ont rien à voir dans ces abjections qui sont bien le fait de l’état français, collaborateur de l’occupant nazi.

Bien avant, comme le dit David Saforcada, avec France Bonapartiste, Napoléon avait su amener la paix de par un concordat avec le peuple juif de France.

Les propos de Vincent Peillon sont inacceptables.

 Grégory Baudouin, responsable relations associations patriotiques de David Saforcada 2017

Posté par david saforcada à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

STX France, l’Etat doit bouger !

France Bonapartiste avait alerté récemment sur les menaces de rachat de STX France par des sociétés étrangères.

Fincantieri est annoncé comme le nouvel actionnaire à 66% de STX. Ceci ne serait pas acceptable ! Une association avec le groupe naval militaire DCNS, qui assurerait une présence française au capital de 49% est impérative (actuellement, l’Etat français possède 34%).

Les liens de Fincantieri avec le chantier naval China State Shipbuilding Corporation font craindre un transfert de technologies qui ne doit pas être accepté par l’Etat.

Des garanties doivent être apportées pour le maintien des emplois en France et l’assurance de ne pas avoir recours à plus de travailleurs détachés.

Bureau d’étude et infrastructures des Chantiers navals de Saint Nazaire doivent être conservés en France.

Le gouvernement français ne peut continuer à observer passivement des transferts d’actifs stratégiques à des mains étrangères.

STX France économiquement garantie une activité pendant 10 ans pour les 2600 salariés et les quelques 5000 sous traitants et est un atout stratégique majeur militairement.

Adeline Guibert, responsable projet politique extérieure David Saforcada 2017.

Posté par david saforcada à 19:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 janvier 2017

2017 pour le changement.

2017 est là. Année importante vue la situation que connaît notre pays, abîmé à l'intérieur, déclassé à l'extérieur. Au-delà des éternels voeux de santé et de bonheur, je souhaite pour le France le sursaut qui amène le renouveau.

Ce sursaut ne viendra pas de ceux qui ont échoué depuis 30 ans et qui, petit à petit, ont laissé leurs esprits de declinologues gangrener la Politique française. Il faut changer tout ça.

Je fais le voeu que 2017 soit l'année du coup de balai. Je fais le voeu que nous soyons nombreux à être du côté du manche bonapartiste.

Il faut rendre la France, comme le disait Bonaparte, chère aux citoyens, respectable aux étrangers, formidable aux ennemis.

Posté par david saforcada à 12:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 décembre 2016

Au-revoir Monsieur Abitbol.

Vraiment triste ne pas avoir pu être à Paris aujourd’hui pour un dernier au-revoir à William Abitbol.

Encore plus attristé d’apprendre que le seul politique présent à ses obsèques était François Bayrou. Mais où étaient donc les Dupont-Aignan, Guaino ou Chevènement ? Où étaient donc ces hommes qui ont partagé avec M Abitbol ce combat pour une certaine idée de la France ? Pour le souverainisme à la Française dont il était, quelque part, le concepteur ?

J’ai rencontré William Abitbol à deux reprises dans ma, courte, vie politique. En 2002 lors de l’aventure du Pôle Républicain, en 2004 pour les européennes. L’homme ne laissait pas indifférent. Son caractère fort dans les convictions et vif dans l’humour, ne manquait de faire comprendre qu’il avait un combat à mener, celui pour une certaine idée de la France.

Il eût été bien que certains, pas les « sans-grades » qui eux n’avaient pas oublié, s’en soient souvenus aujourd’hui …    

Posté par david saforcada à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

STX France, attention danger ...

Coup de tonnerre si on peut dire dans le dossier STX. En effet, un seul repreneur éventuel s’est fait connaître pour ce qui concerne STX France, il s’agit de l’Italien Fincantieri. La France, qui détient 34% des actions du chantier naval de Saint-Nazaire, ne doit pas tout de même baisser la garde dans cette affaire.

En effet, il ne faut pas perdre de vue que le tribunal de commerce de Séoul peut juger l’offre Italienne pas assez haute et donc relancer la procédure de mise en vente. Il ne faut pas non plus oublier que Fincantieri est (très) lié avec le « chantier naval » China Sate Shipbuilding Corporation avec ce que cela peut représenter comme danger notamment dans le domaine « civil ».

L’Etat Français doit se montrer vigilant mais surtout « offensif » sur ce dossier. Il faut que la DCNS puisse peser afin que se construise autour de « Saint-Nazaire » un pôle naval militaire européen de premier plan.

Un rachat italien sans avoir des garanties quant à une non ingérence, par la suite, du « chantier » chinois ne peut être acceptable. Non acceptable pour des questions évidentes touchant à la Défense mais aussi au savoir-faire du domaine civil avec d'éventuelles restructurations ... A titre personnel, je ne perds pas de vue l'idée de France sur mer et donc la nécessité pour nous de garder un tel outil dans la main. 

Posté par david saforcada à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 décembre 2016

Libre-échange, ils n'ont que ça en tête ...

20150618_092139

L’Union Européenne est totalement folle, elle nous le prouve une fois de plus concernant l’accord de libre-échange entre le Maroc et l’Union Européenne. Cet accord, signé en 2012, était une bombe lancée contre les producteurs de fruits et légumes français mais aussi espagnols.

Le Tribunal de l’UE avait annulé cet accord en décembre 2015 pour des motifs de politique internationale et nous ne pouvions que nous en féliciter. Mais c’était sans compter sur la Cour de justice européenne qui cassé la décision du Tribunal à la demande de l’Union Européenne. Cet accord de libre-échange est à nouveau activé depuis le 21 décembre 2016.

Oui, on croit rêver ! L’Union Européenne préfère sauver, par tous les moyens, son dogme du libre-échange que de protéger, un minimum, ses agriculteurs.

Face des situations ubuesques comme celles-ci, nous voulons, avec France Bonapartiste, la mise en place de l’Exception Agricole afin de protéger nos agriculteurs des distorsions de concurrence énormes qu’il peut y avoir en sein des frontières de l’Europe comme à l’extérieur.

La France doit retrouver sa pleine  et entière souveraineté.