13 avril 2016

L'historien napoléonien, Jean-Claude Damamme avec David Saforcada.

Pour établir le bilan de santé actuel d’un pays, il est parfois instructif de se tourner vers son visage du passé. Puisqu’une élection capitale, celle à la présidence de la République se profile, regardons la France, et remontons un peu plus de deux cents ans en arrière. Le 11 novembre 1799, deux jours après que le Consulat eut été instauré en France, les trois Consuls : Bonaparte, Sieyès, et Ducos se firent ouvrir le Trésor de la Nation. Qu’y trouvèrent-ils ? En tout et pour tout 60 000 livres, somme dérisoire qui ne permettait même... [Lire la suite]
13 avril 2016

Le général Franceschi soutient David Saforcada.

La France se meurt de l’impuissance de ses élites à la réformer en profondeur pour lui permettre d’affronter les grands défis contemporains. Nous nous trouvons dans une situation générale comparable à celle de 1789. La colère du Peuple gronde contre la caste de ses dirigeants, nouveaux Ci-devant déconnectés des réalités et inconscients du péril imminent d’une prochaine déflagration sociale. Pour épargner à la Nation la tragédie d’une nouvelle Terreur, il importe de renouer directement et au plus vite avec le grand souffle réformateur... [Lire la suite]
Posté par david saforcada à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 avril 2016

N’en déplaise à des membres du Souvenir Napoléonien, les Napoléon et les bonapartistes n’ont rien à voir avec l’extrême droite.

Le 9 avril 2016 se tenait le « banquet Rivarol », le journal de l’extrême-droite la plus dure, qui réunissait outre Jean-Marie le Pen et Robert Faurisson de nombreuses personnalités et mouvements radicaux. Au milieu des royalistes, des membres du PNF, le Petit Journal (de Canal +) a filmé une personne se réclamant du Souvenir Napoléonien fier de porter l’Aigle Impériale aux côtés d’emblèmes beaucoup moins napoléoniens. Cette présence nous la dénonçons de toutes nos forces car elle salit la mémoire de nos deux Empereurs dont les... [Lire la suite]
Posté par david saforcada à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 avril 2016

Croire en la France, oser le bonapartisme.

Menacée de l’extérieur par une construction européenne qui remet toujours en cause la souveraineté de la nation et l’exercice de nos libertés, menacée de l’intérieur par une montée des féodalités et des communautarismes qui minent toujours plus la cohésion de notre peuple, notre patrie est aujourd’hui à la croisée des chemins. La classe politique de tout bord, discréditée par des échecs répétés et une absence de perspectives d’envergures ne peut plus prétendre incarner le renouveau, ni même faire face aux défis du temps présent. ... [Lire la suite]