Guy Verhofstadt, chef de file des libéraux et démocrates au Parlement européen, estime que le Conseil pourrait "facilement" décider que le CETA est un accord purement européen. Cela constituerait une "très bonne décision" et un "pas en avant dans l'intégration européenne" ...

L’Europe, tout du moins cette construction supra et anti nationale que nous subissons, estime pouvoir passer outre le NON Wallon à la ratification du CETA. Une fois de plus elle nous prouve qu’elle se fait sans les peuples, contre les peuples. Nulle part dans les pays membres de l’Union Européenne le traité de libre-échange avec le Canada n’a été étudié, débattu avec au minimum les parlements, les Wallons l’ont fait et ils n’ont pas fait connaitre leur refus à la légère.

Si l’UE passe en force sur ce dossier il faudra alors penser à réellement entrer en résistance. Et ce d’autant plus qu’en 2005, nous avions été les porteurs d’espoir d’une autre Europe, en disant non à la constitution Européenne, nous connaissons déjà le goût amer de la trahison. Cette résistance passe, en 2017, par la défaite du camp européo-fédéraliste, de Droite comme de Gauche. Cette résistance passera par ceux qui oseront sortir de l’Union Européenne, qui oseront proposer un véritable changement.

Avec France Bonapartiste nous sommes de ceux-là.