22 octobre 2018

Droit de vote des étrangers, une fantaisie dangereuse.

Le droit de vote accordé aux étrangers est une aberration intellectuelle qui prend sa source au droit de vote accordé aux étrangers communautaires. En effet de ce droit de vote est né trois sortes d’habitants en France : les nationaux, les Européens et les autres comme cela se passait à Athènes où il y avait les Athéniens, les Grecs qui avaient certains droits et les métèques qui n’avaient pas droit de citer. Dans nos villes, dans nos banlieues cela s’est traduit par le fait que le Portugais a eut le droit de voter mais pas son voisin... [Lire la suite]
Posté par david saforcada à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2018

De la Politique.

/* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt... [Lire la suite]
Posté par david saforcada à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2018

1 vote = 1 Français !

Ma position est claire, et contrairement à certains politiques de droite comme de gauche, je n’ai jamais changé d’avis au grès du temps. Je suis défavorable au droit de vote, droit de voter et d’être élu pour les étrangers car pour moi, comme pour tous les bonapartistes, le droit de voter et le droit d’être élu dans nos territoires doit demeurer un droit attaché à la nationalité française. Je suis contre le principe de donner les droits de voter et d’être élu aux étrangers non pas comme  certains pour stigmatiser, pour diviser ou... [Lire la suite]
Posté par david saforcada à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2018

Pour une nouvelle politique agricole

Alors que ce mois-ci vont se dérouler les élections des Chambres d’Agriculture, les bonapartistes ne peuvent rester muets sur un sujet qui leur tient particulièrement à cœur. Il est plus que temps de proposer une politique agricole en rupture avec les structures et les politiques du passé qui ont échoué. Cette nouvelle politique doit reposer sur un contrat entre agriculteurs et citoyens, les premiers garantissant la sécurité alimentaire des seconds en échange de prix rémunérateurs leur permettant de vivre de leur travail. Notre... [Lire la suite]
Posté par david saforcada à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 avril 2018

Le bonapartisme, le mélange de l'économie et du social.

Si le bonapartisme fustige et rejette tout autant le libéralisme orthodoxe et le socialisme doctrinaire ce n’est pas pour des raisons économiques mais simplement humanistes. Pour le bonapartisme, il n’y a pas de conflit entre progrès économique et progrès social, bien au contraire. Si le progrès social repose sur la prospérité économique, l’inverse est tout aussi vrai. Les principes économiques et les idées sociales du bonapartisme ne lui sont pas propres, l’on peut d’ailleurs retrouver aussi ces idées dans le gaullisme. Empruntés... [Lire la suite]
Posté par david saforcada à 00:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2017

Sentinelle ? "A démonter et à repeindre..."

L’attaque de Levallois-Perret vient tirer le signal d’alarme. En effet, sans vouloir incriminer spécialement les militaires du 35ème RI, n’avons-nous pas là le danger du relâchement et de la routine que peut amener une « opération » de type Sentinelle ? Il y a fort à parier que le même départ en patrouille à Gao, par exemple, aurait été fait avec la plus grande attention … Les attaques précédentes ont toutes eu lieu alors que les militaires étaient en action, patrouille ou garde statique, et perpétrée par des individus pas ou peu... [Lire la suite]
01 mai 2017

"pitoyable" mais droit dans mes bottes ...

Depuis le soir du premier tour de l’élection présidentielle, France Bonapartiste, fidèle à la ligne qui a toujours été la sienne, a décidé de ne donner aucune consigne de vote pour le second tour. Cette ligne je la défends, je l’ai toujours défendu. Depuis le 28 avril et le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine le Pen les lignes ont sensiblement bougé. La décision du président de Debout La France ne change en rien mon opinion pour le second tour. Elle la renforce même. France Bonapartiste avait rompu son attache à Nicolas... [Lire la suite]
Posté par david saforcada à 11:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 mars 2017

Forces et faiblesses du modèle assimilationniste français.

Par Alexandre Mandil, membre du Conseil National Bonapartiste.   « Nos ancêtres les gaulois ». Cette formule, enseignée à des milliers d’écoliers prête désormais à sourire, symbole, s’il en est, du modèle français de colonisation, mais également d’accueil des flux migratoires sur le territoire national : l’assimilation. Provenant du latin « assimulatio » (similitude) et de « similis » (semblable), l’assimilation est le processus qui permet à un étranger ou à une minorité de s’intégrer à un groupe... [Lire la suite]
Posté par david saforcada à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 février 2017

La Participation

Alors que l’on assiste au triomphe de l’économie que l’on présente comme la fin du politique, l’avènement de cette société que certain présente comme parfaite, les fractures sociales se font de plus en plus jour et s’agrandissent au fil des années. Cette mode de l’économie qui se propage partout sur la planète tend à nier l’intérêt général, mettant même en cause les solidarités naturelles et par la même la cohésion nationale. Les bonapartistes, défenseurs du politique, c'est-à-dire de l’ordre des choses et de la cité, sont pour... [Lire la suite]
Posté par david saforcada à 19:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 février 2017

Une certaine idée de la France ...

Par Adeline Guibert, responsable projet politique extérieure David Saforcada 2017.   Le but de la politique étrangère est de défendre avant tout les intérêts de la France et de contribuer à la paix et à la stabilité internationale. Cette stabilité passe par le respect de nos valeurs humanistes, la protection des populations, la résolution des conflits et des crises et la préservation de notre planète. Notre diplomatie doit redevenir cohérente, audible et crédible. Nous ne pouvons pas nous contenter d’un rôle de suiveur.... [Lire la suite]